Le Champ du Clitoris


Emma Crews, artiste

Contexte :
Le clitoris est depuis longtemps méconnu, il intègre en 2018 les livres scolaires pour apprendre l’anatomie du corps féminin (un manuel SVT sur huit représente à ce jour correctement le clitoris), certaines normes sociales pratiquent des mutilations autour de cet organe et mes rencontres avec des femmes affectées m’ont conduit à développer différents projets à ce sujet (les actions variées, des spectacles, construction d’association pour assister des victimes, des interviews journalistiques). En tant que militante engagée sur la cause des droits des femmes et l’égalité des sexes, je suis souvent sollicitée par défendre certains projets.
En 2016 j’ai été contactée pour détruire la « bite des Bitards ». J’ai demandé pourquoi ne pas installer un clitoris à côté pour avoir l’égalité des sexes représentée sur le campus de Poitiers Université plutôt que de détruire quelque chose. La proposition n’a pas été retenue et l’idée a été déclenché.
En 2017 pendant une formation sur le développement personnelle, j’ai rencontré une femme ; Alison Ellis qui elle aussi avait fondé une association liée aux droits des femmes, elle était très sensible au sujet de l’égalité et l’excision. Son mari est sculpteur ; Matthew Ellis. Il a vite accroché à l’idée pour créer un clitoris.
Il a proposé une œuvre en acier, comme les couteaux utilisés pendant les excisions. Il a souhaité l’offrir à notre association : « les ami-e-s des femmes de la libération » comme cadeau et de l’installer sur le campus de l’université de Poitiers.
Grâce à l’aide de plusieurs associations, de personnes politiques, des représentants de l’université et plusieurs journalistes, l’œuvre a pu être mis en place le 25 novembre 2017 lors de la journée mondiale contre les violences faites aux femmes. Le clitoris a été volé la première fois en mars 2018 et a été retrouvé le lundi 26 mars dans un buisson proche.
Moins d’un an plus tard, la veille de la journée internationale pour les droits des femmes. Le clitoris a été volé une deuxième fois. Il n’a toujours pas été retrouvé.

Le projet : LE CHAMPS DU CLITORIS
Afin de continuer à réveiller les consciences, l’idée serait de développer la connaissance sur cet organe pour arriver à le faire accepter. Force est de constater ces vols et donc l’envie de posséder un clitoris. Nous proposons de créer mille clitoris en forme multiples et surtout couverts par la nature ; couverts de feuilles, de l’argile, en pierre, en plâtre, couverts d’écorce, en bois, paille, chanvre etc. pour signifier l’origine naturel de cet organe. Ces pièces uniques pourront être emmenées par le public qui le souhaite. Nous inviterons celles et ceux qui ont envie de nous rejoindre dans cette aventure en réalisant ces créations pendant plusieurs séances à la Maison des Etudiants.es et autres lieux à Poitiers et aussi à Angoulême , Niort et Châtellerault.
Des débats sur l’anatomie, le plaisir, le sexe, les IST, l’excision, la grossesse etc. se tiendront grâce à des intervenants variés (étudiants sages-femmes, infirmières, médecin, sexologue, etc.).
Pour arriver à 1000 clitoris nous aurions besoin de faire un minimum de 30 ateliers avec 30 participants par atelier.
Nous proposons d’inviter les étudiant-e-s par mail, sur les réseaux sociaux et de présenter le projet en personne au début de certains cours selon les disponibilités des professeurs (10 enseignants ont déjà noté leur intérêt).
La participation volontaire sera la réussite du projet, cette valorisation n’a pas de prix et beaucoup de sens.

 

 

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !