Mise à jour le 10 octobre 2020

Pendant la durée de l’épidémie, les personnes ayant des facteurs de sur-risque par rapport à l’infection au coronavirus doivent être particulièrement protégées.

Liste des facteurs de risque, selon le Haut Conseil de Santé Publique :

  • Âge égal ou supérieur à 65 ans (existence d’un sur-risque à partir de 50 ans)
  • Antécédents d’hypertension artérielle compliquée, d’accident vasculaire cérébral, de maladie coronarienne (ex. infarctus du myocarde, pose de stent), de chirurgie cardiaque ou d’insuffisance cardiaque, de splénectomie
  • Diabète non-équilibré ou présentant des complications secondaires
  • Maladie chronique respiratoire, insuffisance rénale chronique dialysée, cirrhose du foie, cancer en cours de traitement, drépanocytose majeure
  • Immunodépression : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie, corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlée, antécédents de greffe d’organe
  • Obésité, définie par un indice de masse corporelle IMC > 30 kg/m2 (formule de calcul = le poids divisé par la taille au carré)
  • Grossesse au 3ème trimestre

Si vous pensez être concerné par un ou plusieurs de ces facteurs ou en cas de doute, vous êtes invité de prendre contact avec votre médecin traitant ou le médecin du travail.

Depuis septembre 2020, selon les dispositions ministérielles applicables à la fonction publique, les médecins traitants sont habilités à prescrire le télétravail comme modalité de travail protectrice du risque infectieux. L’isolement à domicile en autorisation spéciale d’absence est limité à 4 cas de figure très particuliers.

Dans tous les cas de figure, une adaptation des conditions de travail pour réduire au maximum le risque d’infection, proportionné au niveau de risque médical, sera mis en en place en médecine du travail.

En cas de cohabitation avec une personne présentant un des facteurs de risque de la liste ci-dessus, les mêmes principes s’appliquent.

Pour toute question sur les risques infectieux et les modalités d’aménagement des conditions de travail, contactez le médecin du travail à l’adresse medecine.travail@univ-poitiers.fr

 

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !